mardi, 12 juin 2018 13:30

Louis-Karim Nebati

Publié dans Invités
mardi, 12 juin 2018 12:58

Bernard Le Coq

Bernard Le Coq est un acteur français, né le 25 septembre 1950 à Le Blanc (Indre).

Il débute au cinéma dès 1967 et obtient très vite un premier rôle dès 1969 dans Du soleil plein les yeux de Michel Boisrond. Depuis la fin des années 1970, il va surtout se consacrer à la télévision. Il est au générique de nombreux téléfilms et séries télévisées, notamment «Une famille formidable», «Les Grandes Marées», «Le Destin des Steenfort»...

En 2011 et 2013, il incarne Jacques Chirac pour deux productions différentes, au cinéma et à la télévision.

Il décroche le César du meilleur acteur dans un second rôle en 2003 pour son personnage de professeur traitant les troubles de la mémoire d'Isabelle Carré dans «Se souvenir des belles choses» de Zabou Breitman, et deux autres nominations dans la même catégorie pour l'incarnation de deux personnages réels : en 1992, Théodore dit Théo van Gogh, le frère de Vincent, dans le Van Gogh de Maurice Pialat et, en 2012, Jacques Chirac dans «La Conquête» de Xavier Durringer.

Publié dans Invités
mardi, 12 juin 2018 07:37

Philippe Duquesne

Publié dans Invités
mardi, 12 juin 2018 06:59

Jean-Pierre Castaldi

Publié dans Invités
mardi, 12 juin 2018 06:54

David Brécourt

C’est en 1982 que David Brecourt se fait connaître du grand public à la télévision, en apparaissant dans «Hélène et les garçons» mais c’est avec son rôle de Baptiste Mondino, médecin dans «Sous le soleil» qu’il devient réellement célèbre. Depuis, on a pu le voir dans de nombreuses séries policières comme «Les enquêtes d’Eloïse Rome» (en 2002), «La Crim’» (en 2004), «Diane, femme flic» et «Léa Parker» (en 2005). Ce touche à tout de talent est aussi très présent sur les planches et au cinéma. Et depuis 2008, il est le héros d’une nouvelle série dramatique créée pour France 3 par Clara Bourreau et Anne Viau : «Inconnu à cette adresse», dans laquelle il campe le commandant Olivier Levasseur.

Publié dans Invités
vendredi, 16 juin 2017 14:58

Firmine Richard

D'origine guadeloupéenne, elle se dirige vers le cinéma par hasard. C'est Coline Serreau qui lui met le pied à l'étrier en 1989 en lui offrant le rôle principal de la comédie «Romuald et Juliette» aux côtés de Daniel Auteuil. Elle joue par la suite dans «Valse d'amour» de Dino Risi et tient de petits rôles dans «Elisa» ou encore «Une pour toutes». En 2002, elle est l'une des «8 femmes» de François Ozon. En 2008, elle était remarquable dans le premier film de Lucien Jean-Baptiste «Première étoile». Elle était venu en 2009 au festival présenter le film de Philippe Locquet "Je vous aime très beaucoup". En 2015 on la retrouve dans «Les Profs 2» de Pierre-François Martin-Laval, «Le Grand Partage» d'Alexandra Leclère et «Dieumerci !» de Lucien Jean-Baptiste. Nous avons hâte de la retrouver cette année au cinéma dans «La Deuxième Étoile» de Lucien Jean-Baptiste.

Publié dans Invités
vendredi, 16 juin 2017 13:52

Alexandre Thibault

La comédie, Alexandre Thibault a ça dans le sang ! Il est en effet le fils de l’acteur Jean-Marc Thibault et de la comédienne et scénariste Sophie Agacinski. Pour autant, le jeune homme suivra des cours à l'American Center avec Mars Adjadj, ainsi qu’à l'Ecole du Passage avec Niels Arestrup. Même s’il a tourné pour le cinéma, c’est la télévision qui lui a offert ses plus beaux rôles, que ce soit dans des téléfilms (comme «Orages d’été», «Le Rouge et le Noir», «Jean Moulin», «Un été de Canicule», «Eaux troubles» et «Maman au cœur») ou des séries à succès à l’image de «Camping paradis» et d’«Une famille formidable» dans lesquelles il campe les personnages récurrents de Mathieu Beaurivage et Julien Viguier.

Prix du Jeune Espoir (dans "Terre indigo") au Festival RAIMU, Prix d'interprétation au Festival de Luchon (dans "Le Tuteur"), Alexandre est aussi passé derrière la caméra pour réaliser des films publicitaires ainsi qu’un court métrage intitulé «Tarot».

Publié dans Invités
vendredi, 16 juin 2017 13:46

Moussa Maaskri

Il grandit à Marseille, dans le quartier populaire des "Flamants". Doué pour le football , il se tourne finalement vers une carrière d'acteur 1. Il prend des cours de comédie et commence à jouer sur scène, notamment au Théâtre La Criée, dans des mises en scène de Marcel Maréchal. Ses débuts devant la caméra sont discrets : un rôle dans Mohamed Bertrand-Duval d'Alex Métayer en 1991, un téléfilm de Dominique Baron et un épisode de la série Navarro auprès de Roger Hanin, en 1993.

Il commence à se faire remarquer avec son rôle de dealer dans Bye-Bye de Karim Dridi 2. En 1999, dans Mondialito de Nicolas Wadimoff, il interprète Georges, un pompiste qui accompagne une jeune fugueur pour assister à un match de la Coupe du monde de football à Marseille. Ils se lient d'amitié pendant leur voyage où ils font d’étonnantes rencontres. Ce film, qu’il a écrit avec le réalisateur, lui vaut le Prix du meilleur acteur, au Festival international du film de Tokyo.

C’est un habitué des rôles difficiles, de durs ou de mauvais garçons comme dans La Taule d'Alain Robak, Truands de Frédéric Schoendoerffer, Banlieue 13 : Ultimatum de Patrick Alessandrin, L'Immortel de Richard Berry ou La Frenchde Cédric Jimenez. Parlant aussi arabe, espagnol, anglais et italien, il apparaît dans des coproductions internationales comme Deux frères de Jean-Jacques Annaud, Bruc. La légende de Daniel Benmayor, Intersections de David Marconi et Malavita de Luc Besson.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Moussa Maaskri de Wikipédia en français (auteurs

Publié dans Invités
vendredi, 16 juin 2017 13:35

Paul Granier

Publié dans Invités
mardi, 13 juin 2017 12:12

Théo Bertrand

Publié dans Invités