Bernard Menez

Évaluer cet élément
(12 Votes)

Collectionneur de seconds rôles dans des comédies populaires des années 70 et 80, Bernard Ménez n’avait pourtant pas débuté sa vie en jouant les acteurs. Après des études scientifiques, il enseigne les mathématiques, la physique et la chimie pendant quelques années. Ce n’est qu’en 1973, à l’âge de 29 ans, qu’il fait ses premiers pas au cinéma, dans des longs métrages qui marqueront sa filmographie.

La rencontre avec le réalisateur Pascal Thomas influence durablement sa carrière. Ce dernier lui réserve en effet un rôle dans tous ses films des années 70.

En 1980, il joue dans «Celles qu'on n'a pas eue»s, devant la caméra de son complice Pascal Thomas. Occupé ensuite par ses autres activités artistiques, il rejoint en 1986 le réalisateur Jacques Rozier - avec lequel il avait tourné «Nono Nénesse» pour Maine Océan. Deux ans plus tard, il est à l'affiche du film «Les Saisons du plaisir» de Jean-Pierre Mocky.

Le grand retour de l'acteur se confirme en 2002 avec la sortie de «Laisse tes mains sur mes hanches» de Chantal Lauby.

Il se consacre aussi au théâtre et participe ainsi à des dizaines de pièces, se spécialisant dans le théâtre de boulevard, et s'intéresse également à la mise en scène.

Ces dernières années, on a pu le voir dans différentes comédies françaises, France boutique, Travaux, on sait quand ca commence, Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour..., ainsi que dans plusieurs téléfilms.

En 2012, il joue le père du héros de «L'Amour dure trois ans» (incarné par l’humoriste Gaspard Proust), le premier long métrage de Frédéric Beigbeder.

Depuis, il est au casting des films : «Le Cabanon rose» de Jean-Pierre Mocky en 2016, «Loue-Moi!» de Coline Assous et Virginie Schwartz en 2017 et «À cause des filles..?» de Pascal Thomas en 2018.

Lu 660 fois
Plus dans cette catégorie : « Bernard Le Coq Louis-Karim Nebati »